L'Uluru ou Ayers Rock

L'Uluru, aussi connu sous le nom d'Ayers Rock, c'est sans doute le "monument" le plus connu d'Australie. Vous l'avez sans doute déjà vu ; c'est cet énorme rocher rouge au milieu de l'outback, et qui apparaît sur toutes les cartes postales. A juste titre ? 
Pour y aller, le plus simple est de partir d'Alice Springs, la ville au milieu du désert, de louer une voiture ou de partir avec un tour-opérateur. Attention, l'Uluru est quand même à 440 km d'Alice Springs par la route.

Qu'est-ce qu'un aussi gros rocher fait au milieu du désert ?

formation géologique de l'Uluru
Ca c'est une excellente question. En fait, il s'agit d'un inselberg (et j'aime autant vous dire que si vous arrivez à recaser ce mot au cours d'une discussion, ça fait classe). C'est comme un iceberg, mais sur Terre. C'est ce que montre très bien le schéma à droite. Avec les Kata Tjutas (ou Mont Olga), ils appartiennent à la même couche géologique. Les Kata Tjuta sont distantes de 25 km ; une bagatelle pour l'Australie.

Dimensions

Côté dimensions, c'est assez impressionnant, d'autant plus qu'il n'y a rien autour. L'Uluru mesure 350 mètres de haut. Mais contrairement à ce que l'on dit souvent, ce n'est pas le plus gros du monde. Le plus gros est le Mont Augustus, aussi en Australie, mais moins accessible, donc moins photogénique et moins connu ! 

Peut-on grimper sur l'Uluru ?

le gros rocher rouge de l'Australie
L'Uluru est un rocher sacré pour les aborigènes. Et bien sûr, ils n'apprécient pas qu'on l'escalade et qu'on crapahute dessus. L'ascension est donc déconseillée, mais pas interdite. Il y a une voie pour monter au sommet, assez longue, et qui demande un minimum de condition physique. Les principaux risques sont la déshydratation et les chutes.
Le mieux est de rester en bas. En plus, la vue en haut de l'Uluru ne présente rien d'exceptionnel...

Peut-on photographier l'Uluru ?

Oui, bien sûr. Sinon on ne le verrait pas sur toutes les cartes, ni sur ce site internet. Mais attention, certains endroits sont sacrés pour les aborigènes (encore plus que le rocher lui-même) et sont donc interdits à la photo. Des petits panneaux le signalent !

L'Uluru est payant !

Eh oui. Un truc qui attire autant de monde ne pouvait pas être gratuit ! L'Uluru et les Kata Tjuta sont dans un parc, dont l'entrée est assez chère : entre 20$ et 25$. Valable trois jours et pour tout le parc, mais cher quand même...
L'Uluru sous la pluie

Bonus, l'Uluru sous la pluie !

Si vous avez beaucoup de chance, vous pourrez voir l'Uluru sous la pluie. Et ça n'arrive qu'une fois tous les 2 ans environ. Des cascades se forment sur les aspérités du rocher, et c'est très jolie.  A droite, une photo de l'Uluru sous la pluie ; plus exactement une cascade sur un côté de l'Uluru.

Comments